Menu
0
   

BerlozLe territoire de Berloz comme beaucoup a été occupé très tôt dès la préhistoire. Mais c'est au Moyen Âge que les premiers textes apparaissent et nous renseignent sur la seigneurie qui fut d'abord un alleu  de la famille de Diest puis qui passa par mariage au comte de Looz. En  1281, Gérard de Berloz, seigneur du village cède au comte de Looz son château et son domaine pour le reprendre en fief. Curieusement, la seigneurie fut relevée par ses successeurs devant la cour féodale des comtes de Looz mais elle resta également dépendante de la cour allodiale de Liège et fit partie des 31 seigneuries banneresses de la Principauté. Ce genre de situation est propre à l’Ancien Régime. La famille de Berloz porta le titre de Baron puis de comte et régna sur le village jusqu’à la Révolution.

La paroisse de Berloz quant à elle dépendait de celle de Bettancourt et l'église était dédiée à saint Lambert.

Berloz avait un hameau, Willine qui faisait partie de la lointaine principauté abbatiale de Stavelot mais dont la cour de justice dépendait de la Haute cour de Malmédy. Religieusement, ce hameau dépendait de l'église de Corswarem.

Le château fut l'objet de convoitise tout au long de son histoire depuis sa prise par les comtes de Moha en passant par la guerre des Awans et des Waroux et l'occupation à l'Epoque Moderne de troupes étrangères. Aujourd’hui, en triste état, il constitue avec l’église, le presbytère et la magnifique ferme castrale un des ensembles architecturaux le plus intéressant de notre région.  
D’autres témoins de l’activité agricole sont également visibles dans le village : la ferme du Hêtre-Madame (rue du Terminus) ou encore les nombreuses fermettes bi ou tri-cellulaires, actuellement reconverties en habitations.

Pendant tout le Moyen Âge et jusqu’à la fin de l'Epoque Moderne, une grosse partie des terres exploitées appartenaient aux ordres religieux et notamment à l'abbaye cistercienne d'Herckenrode qui reçut aussi la dîme du village en 1218 du seigneur de Corswarem.

Aujourd'hui, en dépit des grands bouleversements intervenus dans le monde agricole depuis 20 ans, l'agriculture reste un élément fondamental de l'économie de l'entité. Quand le visiteur arrive de Geer ou de Grand-Axhe et descend vers le village de Berloz établi le long de la Mule, il traverse une vaste étendue de terres agricoles où croissent céréales et betteraves, où fleurissent de larges plantations fruitières, où poussent diverses variétés de légumes. Autour des fermes du village ou à l’arrière des nouveaux lotissements, paissent tranquillement vaches laitières et Blanc-Bleu Belges.

BerlozAu niveau environnemental, les milieux humides à Berloz persistent. Longés par la Mule, presque invisible lors de sa traversée du village, des prairies humides (derrière le Brouck ou au Terminus), des berges bordées d’aulnes et de frênes, des alignements de peupliers rythment le paysage intérieur du village. Ces petits écosystèmes ainsi que les jardins et aménagements privés (étangs de Willine, par exemple), les vergers hautes-tiges derrière les habitations de Willine, le parc et l’étang du château, les vieux saules du Brouck, l’ancienne décharge et d’autres encore sont des éléments importants du maillage écologique du village. Ce sont des endroits propices au développement de la flore et à la reproduction de la faune locale.

Actuellement, il ne reste plus qu'une minorité de la population qui parle le néerlandais. Pourtant jusqu'au XVIIe siècle, les habitants s'expriment en langue thioise. Les habitants de Berloz sont maintenant d'origine diverse : Berloziens du cru, dans le village depuis leur naissance, habitants des autres villages de l'entité qui ont déménagé à Berloz, nouveaux arrivants dans la commune à la recherche d’une certaine qualité de vie à la campagne, proche de leur travail (Liège, Bruxelles, Waremme, ...) ou encore des habitants ayant franchi la frontière linguistique et posé leurs bagages en Wallonie.
En 2006, le village de Berloz abrite 1183 habitants soit 42,6% (chiffres du 1/1/2006 sans registre d’attente) de la population totale (2780). En 5 ans, la population de Berloz même a augmenté d’environ 5%. Cette augmentation de population se traduit dans les faits par l'apparition de nouveaux lotissements, la rénovation de maisons ouvrières, la transformation de fermes en habitat ainsi que la création d’appartements. L'augmentation de la tranche d’âge des 29-49 ans est spectaculaire.