Menu
0
  • FR
  • NL
  • EN
  • DE
   

Vieux tribunal à BodegnéeLe village de Bodegné fut réuni à celui de Jehay en 1822 et partagea son destin avec ce village jusqu'à la fusion des communes. Il fut alors rattaché à Verlaine tandis que l'abbaye de la Paix-Dieu et Jehay rejoignirent Amay.

Le village se regroupe autour de l'église Saint-Nazaire, centre d'une paroisse citée dès 1034 et anciennement à la collation de l'abbaye de Saint-Laurent. Cette église faisait partie sous l'Ancien Régime du concile de Hozémont. Bodegnée faisait partie juridiquement du ban d'Amay et relevait donc aussi de sa cour de justice. Son château qui domine l'ensemble du village et dénommé « château blanc », était le siège d'une avouerie relevant de la haute cour d'Amay.

Le village connut aussi pillages et déprédations. Son château fut investi par les liégeois en 1639 puis détruit par les troupes de Chavagnack en 1675.

D'autres hameaux, Rogerée et Gerbehaye, dépendaient autrefois de Bodegnée. Ils étaient sans doute issus des défrichements médiévaux. Le caractère boisé d'une partie de la commune est attesté par le toponyme Gerbehaye qui signifie bois de Gerbert.

Une grande partie des terres du village appartenaient aux bénédictins de Saint-Laurent. L'activité principale était en effet l'agriculture. Bodegnée est aujourd'hui un village paisible qui accueille des résidents dont une grosse partie travaille à l'extérieur. Il a gardé une grande partie de son patrimoine rural et de magnifiques paysages vers les vallées creusées par la Meuse et ses affluents.