Menu
0
  • FR
  • NL
  • EN
  • DE
   

On a découvert sur le territoire de Chapon-Seraing des vestiges archéologiques du Néolithique : habitat, mobilier, meules... Le nom de la localité n'apparaît seulement qu'au XIIIe siècle dans les textes. Elle fait partie de la mense épiscopale. Le prince-évêque de Liège en était donc le seigneur direct. Il y nommait directement les échevins et le domaine était administré par la cour des comptes. La seigneurie fut cédée en engagère le 23 novembre 1771 au tréfoncier de Ghistelle. On tenait aussi dans le village une cour féodale appelée Cour de Groulle, appartenant au seigneur d'Oupeye.

L'église dont le patron est saint Jean Baptiste est un édifice néogothique datant de 1860. Elle est située sur une petite place autour de laquelle se regroupent fermes et maisons. La plupart des grosses fermes du village appartenaient à des riches paysans qui occupaient des fonctions importantes dans les institutions locales.

Village essentiellement agricole, Chapon-Seraing possède toujours un moulin industriel en pleine activité et les vestiges d'une ancienne râperie. Si en 1970, le village occupait toujours 24% de sa population dans l'agriculture, comme dans beaucoup de communes de Hesbaye, ¼ de la population de Chapon-Seraing travaille maintenant à l'extérieur du village.