Menu
0
  • FR
  • NL
  • EN
  • DE
   

Paysage de l'Ardenne condrusienneClermont est un petit village constitué de hameaux (Aux Houx, Les Granges, Aux Fontaines, Magnery, Halledet...). Il présente donc une autre variété de paysage avec un habitat dispersé. Clermont fait partie de l'Ardenne condrusienne bande de 4 à 5 km qui suit le sud du cours de la Meuse et qui présente des caractéristiques géographiques (habitat, sous-sol, prairies...) semblables à celles des Ardennes.

On a retrouvé, à la limite du village et d'Ehein, les restes d’une villa romaine avec hypocauste. Elle date du Ier siècle mais a fait l'objet de remaniement au IIe siècle. Un diverticulum (route secondaire) reliait la villa au vicus de Vervoz.

Clermont fut le siège d'un comté au Moyen Âge dont le centre était un château situé en hauteur près de la Meuse au-dessus d'Engihoul. Le château fut incendié plusieurs fois et notamment en 1346 où il échut en même temps que le comté au prince-évêque de Liège. La seigneurie fut alors gérée par la mense épiscopale. En 1619, elle fut cédée en engagère à un certain G. de Hodeige jusque 1666. Le prince l'engagea également à l’abbaye de Flône puis à l'archidiacre de Jacquet.

La vie des clermontois était essentiellement rurale. D'après les commentaires de la carte de Ferraris, les terres rapportent du froment, du seigle, de l'orge et de l'avoine. L'exploitation du bois était aussi importante. On cultivait un peu de vigne ainsi que des prairies qui donnaient du bon foin. On extrayait également l'alun et la houille dans les environs.

Au XIXe siècle, Clermont accueille une fabrique de poudre, des ateliers de potiers et des carrières s'ouvrent. Le siècle suivant on y installe une industrie chimique. Actuellement plusieurs entreprises sont regroupées dans un zoning industriel au bord de la Meuse.