Menu
0
   
De la mécanisation à la fin de l'agriculture traditionnelle

Vers 1850, les techniques agricoles évoluent et on voit de plus en plus les innovations réalisées en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis apparaître dans nos campagnes. Les semoirs tractés, les batteuses, les faucheuses, les faneuses puis les faucheuse-lieuses sont utilisés par les agriculteurs les plus entreprenants.

Ancienne batteuse à Vieux-WaleffeAu début du XXe siècle le progrès de la mécanisation agricole s'accompagne d'une utilisation croissante des moteurs agricoles. Vers 1930, le tracteur apparaît de plus en plus dans les campagnes. Après la guerre, sa quasi-généralisation en même temps que celui de la moissonneuse-batteuse fera oublier bien des gestes anciens. Cette dernière permet à elle seule et sur le terrain, le fauchage, le battage, le vannage et la mise en sac des céréales. Les grains seront envoyés directement vers les silos sans qu'on soit obligé d'entreposer dans les granges.

Quant au mode de vie des agriculteurs, il est calqué maintenant sur celui des divers nouveaux groupes qui composent la communauté villageoise. Leur profession est maintenant minoritaire dans le village.