Menu
0
  • FR
  • NL
  • EN
  • DE
   

Village mosan installé aux portes de l'Ardenne condrusienne et à proximité de la Meuse, Hermalle séduit par un centre historique à l'architecture de toute beauté. Le village fut peint par Lucas van Valckenborgh au XVIe siècle.

Mis à part le noyau originel regroupé autour de l’église et du château, Hermalle présente un habitat en ordre dispersé dont plusieurs hameaux ou fermes isolées sont issus de défrichements médiévaux. Une de ces fermes, celle de Hottinne, dépendait de l'abbaye de Flône. Au lieu-dit Héna, un prieuré dépendant de la même abbaye s'établit au XVIIe siècle.

Le site est déjà occupé au Néolithique. De l'époque romaine, on a retrouvé un four de tuilier.

Hermalle était une seigneurie relevant de la cour féodale de Liège. Son premier seigneur connu est un certain Michel seigneur d'Engis et des Awirs, cité dans un document de 1102. Hermalle passa également dans les mains des de Warfusée au XIIe siècle.

Le château de Hermalle date sans doute du XIIe siècle, mais fut plusieurs fois remanié. La tour d’angle faisait sûrement partie d’une ancienne enceinte abritant un donjon quadrangulaire qui fut détruit par les hutois en 1313. Depuis 1182, la cure dépendait de l'abbaye de Flône et la dîme du village depuis 1885.

Les ressources étaient principalement agricoles et les habitants eurent à subir de nombreuses réquisitions ainsi que des passages de troupes à la fin du XVIIe siècle.

Quelques industries dont une alunières occupent une partie de la population. Mais il faut attendre le XXe siècle pour voir apparaître l'industrie métallurgique puis chimique.

La commune s'ouvre au tourisme avec la ferme castrale qui accueille le musée Postes restantes ainsi que la bibliothèque et musée de la Gourmandise.