Menu
0
  • FR
  • NL
  • EN
  • DE
   

Moulin de CorswaremAutrefois, les ailes d'une multitude de moulins à vent tournaient sur le plateau hesbignon, jusque sur les hauteurs d'Amay. Il n'en reste que quelques-uns souvent amputés d'une partie ou du tout de leurs ailes. Celui de Donceel était jusqu'il y a peu le mieux conservé. Malheureusement son état actuel ne permet pas l'optimisme.

Dans les petites vallées qui mènent à la Meuse ou à la Mehaigne d'autres moulins utilisaient l'eau comme force motrice. Celui de Dreye a fait l'objet d'une restauration des bâtiments et du bief de dérivation par ses nouveaux propriétaires. La roue de celui du Toultia tourne encore parfois. Celui de Bende conserve encore toute sa machinerie et celui de la Paix-Dieu, qui fait le lien avec les moulins du Moyen Âge présents dans cette vallée dès le XIIe siècle, abrite aujourd'hui le secrétariat des Journées du Patrimoine ainsi que la Maison du Tourisme Hesbaye et Meuse. Certains ont été remplacés par des minoteries comme, sans doute, à Ombret. D'autres témoignages conservent le souvenir d'industries rurales liées à l'agriculture comme les siroperies, les râperies ou les brasseries. Ces dernières ont vue souvent leurs bâtiments réaffectés et ne conserve que le nom de leur ancienne activité. D’autres ont été transformées en auberge comme celle de Haneffe qui fut aussi jadis une siroperie.