Menu
0
   

Arrosé par le Geer et traversé par la voie romaine Bavay-Cologne, le village d'Oreye a été un domaine important de l'abbaye de Saint-Trond dès le Haut Moyen-Âge. Les bénédictins de cette abbaye y ont très tôt des terres et la seigneurie. Mais c'est la raffinerie du village qui distingue peut être le plus la cité des autres villages Hesbignon. Etabli le long du Geer, le village semble s’étaler le long de la rivière et se prolonger par sa voisine Otrange.
L'église Saint-Clément munie d’une tour forte, un ancien moulin et la ferme de l’ancien château sont à épingler.
Otrange se trouve dans le même environnement que celui d'Oreye, à proximité du Geer, qui arrose prés et prairies bordées de peupliers. La rivière alimente toujours les douves qui ceinturent au nord, à l'est et à l'ouest le château érigé en grande partie au XVIIesiècle autour d'un donjon médiéval. Mais la particularité principale de ce village est sûrement d'avoir conservé un nombre impressionnant de maisons en pans-de-bois. A la frontière de la Flandre, Otrange est passé de la province de Limbourg à celle de Liège en 1963.
Bergilers était autrefois une enclave namuroise en pays de Liège. De nombreuses fouilles ont révélé une occupation importante à diverses époques. Un petit relais avait été établi le long de l’ancienne chaussée Bavay-Cologne qui traverse le village. La commune conserve un ancien moulin, une église et sa tour fortifiée ainsi qu’un bel exemplaire de l’architecture civile : la maison du Bailli.
Grandville, ancienne seigneurie du comté de Looz, jadis très proche, conserve quelques belles fermes en carré. A partir du XVIe siècle, la localité eut les mêmes seigneurs qu'Oreye avec qui elle partagea le destin jusqu'à la fin de l'Epoque moderne.
Quant à Lens-sur-Geer, ancienne seigneurie appartenant au chapitre Saint-Denis de Liège, son habitat est organisé autour d’une des plus belles églises de la région, Saint-Hubert. Ce bel édifice dont la tour a été construite en moellons de silex a une origine médiévale. Elle a été réaménagée à plusieurs époques et notamment le choeur en 1748.