Menu
0
  • FR
  • NL
  • EN
  • DE
   

Les villages de Hesbaye sont caractérisés par un habitat groupé, ceinturé par une couronne de vergers et de jardins. Le reste du terroir est composé de vastes campagnes découpées par des chemins qui les relient au village. Les prés sont rares et, cantonnés près des rivières et des ruisseaux, servent uniquement à la fauche.

C'est à l'Époque moderne que s'est constitué le parc patrimonial des grosses fermes en quadrilatère qui nous est parvenu. Les plus anciens témoignages architecturaux ne remontent pas au-delà du XVIe siècle et la plupart sont plutôt du XVIIIe et XIXe siècle. Ces fermes pour la plupart étaient groupées sur une voirie au centre du village.

Les fermes isolées étaient rares et se retrouvaient dans les anciennes régions boisées.

Jusqu'au XIXe siècle, ces grandes campagnes ouvertes (openfield) étaient cultivées selon le système de l'assolement triennal. Sur les trois soles (zones) selon un cycle de trois ans, on cultivait des céréales d'hiver la première année, des céréales de printemps la deuxième et la terre était laissée en jachère la troisième. Les champs au repos étaient laissés alors en pâturage pour le troupeau du village conduit par le herdier. Ces cycles agraires reposant sur une organisation communautaire très stricte ne permirent pas la dispersion des habitations mais au contraire favorisèrent le groupement des exploitations au milieu d'un terroir.