Menu
0
  • FR
  • NL
  • EN
  • DE
   

Plusieurs « villae » romaine ainsi que des traces de chaussée romaine ont été mises au jour. Ces grands propriétaires mirent en valeur les terres de la région regroupées dans des grands domaines, avec la collaboration des autochtones. A cette époque, on ne peut pas encore parler de villages. Beaucoup de « villae » découvertes étaient d'ailleurs situées dans des endroits très différents des villages actuels. A l'époque mérovingienne apparaîtront également des groupements d'habitats dont certains étaient en droite filiation de l'exploitation gallo-romaine. Ces groupements d'habitats et d'exploitations agricoles et artisanales connaîtront des fortunes diverses. Certains seront des habitats temporaires et dureront 100 à 200 ans, parfois même plus, avant d'être abandonnés. C'est le cas notamment du Thier d'Olne à Engis. D'autres donneront naissance à des entités villageoises durables dans le cadre de la paroisse et de la seigneurie.